Pol Henry, le père de la Gemmothérapie

Le Dr Pol Henry est considéré comme le Père de la Gemmothérapie. Découverte d’un Monsieur à la sensibilité inspirée…

L’utilisation des bourgeons remonte au Moyen-Âge et ce savoir était l’apanage des alchimistes… On y utilisait le bourgeon de Peuplier dans un célèbre onguent “Unguentum populeum” et le bourgeon de Sapin en tisane. Hildegarde von Bingen conseillait quant à elle 8 bourgeons d’arbres et arbustes : Cassis, Frêne, Tilleul, Bouleau, Châtaignier, Églantier, Pommier, Peuplier dans “Le livre des subtilités des créatures divines” .

Hildegarde de Bingen
Goethe

On doit également à Johann Wolgang von Goethe dans son ouvrage “La métamorphose des plantes” (1829) la notion de mouvement, de continuité, et de métamorphose : “tout est feuille, et cette simplicité rend possible la plus grande diversité”

Pol Henry

C’est cependant grâce au médecin belge Pol Henry (1918 – 1988) que les recherches sur les bourgeons et le traitement par ceux-ci ont véritablement eut lieu pour donner naissance à la Phytembryothérapie comme il la nomma lui-même en 1959.

Inspiré par Paul Niehans qui fit des recherches sur des injections intramusculaires de broyats cellulaires provenant de fœtus d’animaux, notre bon Docteur transpose la méthode en allant rechercher du côté du Végétal. Il pose l’hypothèse que le méristème de la plante doit contenir tout le totum de la plante en devenir.

Le meilleur Solvant

Il cherche en premier lieu quel solvant utilisé pour extraire les principes actifs du bourgeon et choisit un mélange à part égales d’eau, d’alcool et de glycérine végétale pour son concentré. L’eau est puissamment énergétique et essentielle pour extraire des principes actifs tels que les tannins, les flavonoïdes, les sels minéraux, et certaines vitamines. L’alcool, quant à lui, permettra d’extraire les alcaloïdes, les hétérosides et les glycosides. Enfin, la glycérine végétale permettra l’extraction des huiles essentielles et des flavonoïdes et vitamines liposolubles. On obtient donc grâce à ces solvants mélangés un concentré recelant toute la richesse et l’énergie de la plante.

Les recherches du Dr Pol Henry

Bourgeon de Bouleau

Il administrera par la suite son concentré à des lapins, se servant des modifications des protéines du sang observé pour établir un profil biologique propre à chaque bourgeon. Le premier bourgeon qu’il étudiera sera celui du Bouleau et il découvre que celui-ci active les macrophages du foie et permet le drainage des cellules de Kupffer.

Il fait ainsi la corrélation entre les pathologies des patients et les résultats biochimiques de ses concentrés de bourgeons.

L’observation des Arbres

Fin observateur des arbres dans leur environnement naturel, il respectera également leur “sociabilité” : il ne prescrira jamais un bourgeon accompagné d’un autre si l’un des arbres aime être isolé dans son milieu naturel, et il constatera qu’un arbre qui pousse dans un sol humide et qui l’assèche fera de même sur notre corps, de même qu’un arbre poussant dans sur un sol acide en l’alcanisant nous désacidifiera, qu’un arbre poussant sur un sol pauvre régénérera nos tissus, et enfin qu’un arbre supportant n’importe quel type de sol aura un large spectre d’action !!

Il publiera à compte d’auteur ses recherches dès 1982 dans un livre intitulé “Phytembryothérapie – Gemmothérapie : thérapeutique par les extraits embryonnaires végétaux” qui lui vaudra avec de nombreuses conférences une réputation internationale.

Par la suite, il s’associe avec le Dr Max Tétau qui est homéopathe et qui développera avec le Dr Bergeret l’aspect plus clinique de la thérapie et qui la baptisera à son tour Gemmothérapie.

Pol Henry était considéré par les gens qui l’ont connu comme un homme animé d’un grand courage, d’une grande bonté d’âme, et d’une volonté profonde d’aider ses patients. Son travail est à la base de toutes les recherches sur la thérapie par les bourgeons actuelle. Autant vous dire qu’on lui doit beaucoup, même si on ne trouve que peu d’informations et d’images de lui sur le net…

Informations tirées des livres “Traité de gemmothérapie – la thérapeutique par les bourgeons” de Philippe Andrianne et “La Phytembryothérapie – l’embryon de la gemmothérapie” des Drs Franck Ledoux et Gérard Guéniot

Vous pouvez également trouver nos bourgeons par ici !

0 Commentaires

    Laissez une réponse

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>